advert 1
advert 2
advert 3

La propolis est une résine récoltée par les abeilles sur certains arbres conifères et feuillus. Elle est par la suite mélangée avec de la cire et diverses secrétions, puis utilisée pour colmater les interstices et enduire l’intérieur de la ruche. En biodynamie la propolis est considérée comme l’armure de la ruche : elle contribue à l’hygiène de la ruche en empêchant le développement des micro-organismes, fongus et microbes. L’entrée de la ruche est constamment enduite de propolis, constituant ainsi un espace de stérilisation pour tout ce qui pénètre dans la ruche – d’où son nom pro  (devant) polis (la cité) en grec.


La propolis de qualité médicinale doit être récoltée dans un environnement exempt de toute forme de pollution, et riche en certaines expèces d'arbres : peupliers, bouleaux, aulnes, sapins et autres conifères, toutes présentes en grand nombre dans les environs de notre rucher. La propolis ne doit pas provenir de milieux urbanisés où les abeilles peuvent ajouter aux résines... du goudron et des résines synthétiques. La propolis certifiée biologique garantit l'absence de ces polluants.

  

La propolis récoltée au Rucher Apis se présente sous deux formes. La propolis de première qualité est récoltée au moyen de grilles spéciales placées sur le dessus des ruches. Les abeilles bouchent les interstices des grilles qui sont par la suite mises au froid pour durcir la résine, puis tordues pour en extraire des morceaux de propolis pure. La seconde qualité est récoltée en raclant l’intérieur des ruches et les cadres. Elle est par la suite soigneusement nettoyée des « impuretés » qu’elle contient, morceaux de bois ou cire.

  

 

 Propolis récoltée au moyen d’une grille et propolis de raclage

 

La propolis est un puissant antifongique, antiseptique et antibiotique qui a aussi des effets anesthésiques, cicatrisants et anti-inflammatoires. Sous forme brute ou en teinture mère elle a de nombreuses utilisations médicinales externes ou internes. Elle entre également dans la composition de savons, de cosmétiques et de vernis.

 

 

Préparation de la teinture mère de propolis

 

Peser la propolis et y ajouter une fois et demie son poids d’alcool à 70%. L’extrait se fait plus facilement si l’on réduit préalablement la propolis en poudre au moyen d’un mortier ou d'un moulin à café après l’avoir congelée pour la rendre cassante. Il est aussi préférable de la purifier pour en éliminer le 30% de cire qu'elle contient. Mettre le mélange dans bocal propre et bien fermé, que l’on secoue régulièrement pendant deux semaines au moins. Filtrer le mélange puis soutirer le liquide récolté et le mettre dans un flacon avec compte-goutte. Nettoyer les outils et contenants à l’alcool. Cette teinture mère se conserve bien. Nous pouvons vous en préparer sur commande.

  

 

La propolis de première qualité est préférable pour mâcher et pour la fabrication de cosmétiques et de vernis. La seconde qualité, qui d’après certains auteurs contient plus de principes actifs, sert à faire la teinture mère ou d’autres formes d’extraits. Elle peut aussi être mâchée et servir à la fabrication de savons.


À propos des utilisations médicinales de la propolis :

http://www.01sante.com/xoops/modules/icontent/index.php?page=531

La Propolis, Docteur Yves Donadieu, Éditions Dangles, Paris, 2010

 

 

Une ancienne recette de vernis à la cire et à la propolis

 

Mélanger au bain marie sur une source de chaleur sans flamme 800g. d’huile de lin, 400g de propolis et 250g de cire d’abeilles jusqu’à ce que le tout soit bien homogène. Conserver dans un récipient soigneusement fermé. Il peut être nécessaire de réchauffer ce vernis avant de l’appliquer au pinceau sur une surface de préférence tiède. Polir avec un chiffon propre par la suite. Certains écrits affirment qu’un des secrets du son des violons fabriqués par le luthier italien Stradivarius (1644-1737) serait le vernis à base de propolis qu’il appliquait sur ses instruments.